La droite et l’écologie

Lire aussi son double de circonstance, « Le problème de la limite. Sur les fausses évidences du “souverainisme vert” ». Depuis des années, la presse nous rapporte les confessions d’hommes de droite, lesquels, agacés par les soi-disant percées électorales des « Verts », en bonshommes de partis qu’ils sont, c’est-à-dire de tactique, reconnaissent qu’ils doivent maintenant « travailler sur l’écologie », bien sûr, une écologie « positive », c’est-à-dire « qui n’est pas “punitive” ». … Continuer de lire La droite et l’écologie

Sur l’«islamo-gauchisme» et l’Université

Quelques jours après l’assassinat de M. Paty, M. Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a déclaré que « l’islamo-gauchisme fait des ravages à l’Université ». Dans la foulée, une centaine d’universitaires soutenaient ses propos dans Le Monde, à la fois en généralisant et précisant le péril : le problème vient des « idéologies indigénistes, racialistes et décoloniales » qui sont très à la mode, spécialement dans nos départements de « sciences … Continuer de lire Sur l’«islamo-gauchisme» et l’Université

L’École et la société face à l’épidémie d’illettrisme

ÉRUCTATION RAISONNÉE Partout la conspiration de l’image et du son, l’excitation infralangagière des sens animaux, le système chaque jour plus hypnotique du flux et du reflux de n’importe quoi, l’extension de la Machine à quoi nous déléguons toujours davantage notre intelligence, nos savoirs, délibérations, responsabilités, sous prétexte d’archivage et de calcul, d’efficacité et d’amélioration, la colonisation techno-informatique du monde humain, cette cuve en croissance exponentielle … Continuer de lire L’École et la société face à l’épidémie d’illettrisme

L’antipolitique (post)chrétienne

En réaction aux crimes politico-religieux commis ces derniers jours sur notre sol par des fanatiques musulmans étrangers, et tandis que partout dans le monde islamique gavé de propagande extrémiste des foules bêtement assoiffées de sang français en redemandaient, les autorités cléricales catholiques se sont signalées par la répétition du même dogme antipolitique qui fit et fait encore la misère de notre civilisation. Lire aussi dans … Continuer de lire L’antipolitique (post)chrétienne

Le Prince et nous. La révolution de Machiavel

« Quant à la conscience, nous n’avons pas à nous en soucier, car chez des gens comme nous, tout pleins de peur, peur de la faim, peur de la prison, il ne peut pas et ne doit pas y avoir de place pour la peur de l’enfer. » À cheval entre le XVe s. (c’est encore un peu le « Moyen-Âge ») et le XVIe s. (c’est déjà un « nouveau monde »), … Continuer de lire Le Prince et nous. La révolution de Machiavel

PMA et cetera : misère de la «bioéthique»

(Archive.) Je reprends ici un texte inspiré par ma participation à une session de débat estudiantin sur l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA), dans le cadre des « États généraux » de 2018. « L’immense déploiement des sciences humaines, inséparablement l’immense déploiement des institutions de la politique moderne, sont conditionnés par la certitude qu’il n’y a pas de science de l’action humaine, pas de science de l’agendum. … Continuer de lire PMA et cetera : misère de la «bioéthique»

Le problème de la limite. Sur les fausses évidences du «souverainisme vert»

En juillet dernier dans la revue Front populaire, Eugénie Bastié nous livrait un condensé « bleu et vert », sans beaucoup de nuances, quoique savoureux à bien des égards : l’écologisme véritable est un conservatisme, nous disait-elle, c’est-à-dire qu’il implique des « valeurs » ou « vertus cardinales » contraires au « progressisme » et aux idées « postmodernes ». Les tempéraments « modérément modernes », comme dirait Rémi Brague, reviennent satisfaits d’une telle charge, laquelle convoque beaucoup … Continuer de lire Le problème de la limite. Sur les fausses évidences du «souverainisme vert»

Éloge des tuteurs rigides

(Archive.) Dilige, et quod vis fac. C’est la question impudique et méchante, que risque toujours de se voir opposer l’éducateur (1), à quelque occasion de mécontentement : « Avez-vous des enfants, monsieur ? » Le vieux garçon ou l’homme trop jeune encore pourrait se vexer ; mais plutôt il s’exaspère, patiemment : faut-il vraiment avoir engrossé, ou expulsé, pour posséder la science de l’éducation ? — Je ne nie pas le caractère incomparable … Continuer de lire Éloge des tuteurs rigides